Améliorer son aisance à l’oral

Les oraux sont pour beaucoup source d’angoisse et il arrive que des étudiants perdent leurs moyens et ne parviennent pas à s’exprimer devant les examinateurs, en particulier lorsqu’ils doivent parler pendant un certain temps et improviser leur discours (oraux de français ou de langues). Être à l’aise à l’oral aide beaucoup lors de ces exercices : avoir un discours fluide et une voix posée, même si le contenu est approximatif, fait toujours bonne impression. 

 

Tout d’abord, tu dois te sentir confiant sur ton discours. Essaie de te persuader que ta prestation va être cohérente et que tu as tous les bons arguments pour convaincre ton auditoire. Une fois dans la salle, ne te mets pas de pression, prends cette épreuve comme jeu ou une pièce de théâtre plutôt que comme un examen. Pour prendre plus de confiance, tu peux t’entraîner chez toi à délibérer devant un miroir avec la gestuelle, le ton de voix adéquat… Tu auras moins peur de parler devant un public si tu sais quelle image ils reçoivent de ton exercice et que cette image te satisfait. Travaille également ta posture : tu auras l’air plus crédible si tu montres (ou si tu fais semblant) que tu es heureux d’être là et que cet exercice te plaît. Tiens toi droit, ne croise pas tes bras et ancre tes deux pieds dans le sol (que tu sois debout ou assis). Pense aussi à regarder ton auditoire dans les yeux pour le confronter à tes arguments et solliciter son attention.

 

Les gens stressés le savent, la respiration est l’élément le plus difficile à maîtriser en situation d’angoisse. Avant l’examen oral, impose-toi une respiration ventrale lente tout en te mettant dans une atmosphère positive de réussite : avant un oral d’anglais, tu peux par exemple partir du présupposé que tu es bilingue ?! Pendant l’oral, ne parle pas trop vite et prends le temps de bien respirer. Ce n’est pas grave de marquer des pauses de quelques secondes dans son discours si c’est entre deux phrases ou encore mieux, entre deux parties de ton exposé. 

 

Au quotidien, tu peux t’entraîner en parlant aux gens que tu ne connais pas par exemple. Tu peux dire bonjour, demander de l’aide etc, tout ça dans l’objectif de te sentir moins intimidé par les inconnus. Une fois que tu auras pris confiance en toi sur ta capacité à t’exprimer correctement, tu auras moins de difficulté à le faire même lorsqu’il y aura des enjeux tels que les concours. Tu peux aussi t’entraîner à lire à voix haute ou à te mettre en condition d’oral de français ou de langue devant ta famille ou tes amis. Tu verras ainsi que tu es véritablement capable de faire l’exercice ! 

Pour t’inspirer, tu peux regarder des discours d’orateurs et analyser leur débit de parole, leur gestuelle, leur respiration… et essayer de reproduire leur prestation devant ton miroir. 

 

Ce n’est pas parce que tu es stressé avant un passage à l’oral que l’exercice va forcément mal se passer. Aie confiance en tes capacités à maîtriser tes émotions. Comme évoqué précédemment, il est important que tu sois convaincu de ce que tu vas dire. Si tu y mets de l’entrain et de la joie de vivre, l’exercice sera beaucoup plus facile! Aborde le sujet avec le sourire et avec confiance. Même si tu es de nature réservée et angoissée, tu peux arriver à briller aux oraux avec un peu de travail.

Les oraux sont pour beaucoup source d’angoisse et il arrive que des étudiants perdent leurs moyens et ne parviennent pas à s’exprimer devant les examinateurs, en particulier lorsqu’ils doivent parler pendant un certain temps et improviser leur discours (oraux de français ou de langues). Être à l’aise à l’oral aide beaucoup lors de ces exercices : avoir un discours fluide et une voix posée, même si le contenu est approximatif, fait toujours bonne impression. 

Tout d’abord, tu dois te sentir confiant sur ton discours. Essaie de te persuader que ta prestation va être cohérente et que tu as tous les bons arguments pour convaincre ton auditoire. Une fois dans la salle, ne te mets pas de pression, prends cette épreuve comme jeu ou comme une pièce de théâtre plutôt que comme un examen. Pour prendre plus de confiance, tu peux t’entraîner chez toi à délibérer devant un miroir avec la gestuelle, le ton de voix adéquat… Tu auras moins peur de parler devant un public si tu sais quelle image ils reçoivent de ton exercice et que cette image te satisfait. Travaille également ta posture : tu auras l’air plus crédible si tu montres (ou si tu fais semblant) que tu es heureux d’être là et que cet exercice te plaît. Tiens toi droit, ne croise pas tes bras et ancre tes deux pieds dans le sol (que tu sois debout ou assis). Pense aussi à regarder ton auditoire dans les yeux pour le confronter à tes arguments et solliciter son attention.

Les gens stressés le savent, la respiration est l’élément le plus difficile à maîtriser en situation d’angoisse. Avant l’examen oral, impose-toi une respiration ventrale lente tout en te mettant dans une atmosphère positive de réussite : avant un oral d’anglais, tu peux par exemple partir du présupposé que tu es bilingue ?! Pendant l’oral, ne parle pas trop vite et prends le temps de bien respirer. Ce n’est pas grave de marquer des pauses de quelques secondes dans son discours si c’est entre deux phrases ou encore mieux, entre deux parties de ton exposé. 

Au quotidien, tu peux t’entraîner en parlant aux gens que tu ne connais pas par exemple. Tu peux dire bonjour, demander de l’aide etc, tout ça dans l’objectif de te sentir moins intimidé par les inconnus. Une fois que tu auras pris confiance en toi sur ta capacité à t’exprimer correctement, tu auras moins de difficulté à le faire même lorsqu’il y aura des enjeux tels que les concours. Tu peux aussi t’entraîner à lire à voix haute ou à te mettre en condition d’oral de français ou de langue devant ta famille ou tes amis. Tu verras ainsi que tu es véritablement capable de faire l’exercice ! 

Pour t’inspirer, tu peux regarder des discours d’orateurs et analyser leur débit de parole, leur gestuelle, leur respiration… et essayer de reproduire leur prestation devant ton miroir. 

Ce n’est pas parce que tu es stressé avant un passage à l’oral que l’exercice va forcément mal se passer. Aie confiance en tes capacités à maîtriser tes émotions. Comme évoqué précédemment, il est important que tu sois convaincu de ce que tu vas dire. Si tu y mets de l’entrain et de la joie de vivre, l’exercice sera beaucoup plus facile! Aborde le sujet avec le sourire et avec confiance. Même si tu es de nature réservée et angoissée, tu peux arriver à briller aux oraux avec un peu de travail. Être à l’aise à l’oral te servira par la suite dans ta vie professionnelle et personnelle ! 

tre à l’aise à l’oral te servira par la suite dans ta vie professionnelle et personnelle ! 

Vous pourriez aussi aimer