PTSI


La filière PTSI

Pourquoi faire une prépa PTSI ?

La PTSI (Physique, Technologie et Sciences de l’ingénieur) est une classe préparatoire se faisant en 2 ans avec la possibilité de redoubler la deuxième année pour retenter les concours. Elle ouvre la porte à la plupart des plus grandes écoles d’ingénieurs françaises. Cependant, il s’agit de la voie royale si tu souhaites intégrer les Arts et Métiers (chaque année plus de 550 places pour les élèves de PT).

Quel contenu ?

Dans l’ordre décroissant, des matières principales nous avons la SI (Sciences Industrielles), la Physique et enfin les mathématiques. Si tu aimes étudier des systèmes mécaniques complexes sous toutes ces facettes, cette filière, où l’aspect théorique prend autant d’importance que l’aspect pratique, alors n’hésite plus ! Cette filière est fait pour toi ! Voici le volume horaire par semaine et un petit descriptif de ce qui t’attends dans chaque matière : 

Emploi du temps
Matière Nombre d'heures

Maths (Cours)

6h (Cours) + 3h (TD)

Physique-Chimie (Cours)

5h (Cours) + 1h (TD) + 2h (TP)

SI

2h (Cours) + 3h30 (TD) + 2h30 (TP)

Informatique

1h

Français

2h

TIPE

2h

LV1

2h

LV2 (Facultatif)

2h

EPS

2h

Info Pour Tous

2h

Remarque : la durée du travail du TIPE varie chaque semaine. En effet, ce n’est pas un cours mais un projet sur lequel vous travaillez au cours des deux années.

Sciences Industrielles :

C’est une des matières essentielles de cette filière. Elle demande rigueur et une bonne compréhension des systèmes étudiés. En effet, pour ce qui est des calculs théoriques, ils peuvent très souvent être assez long (le fameux PFD : principe fondamentale de la dynamique) du lycée vous fera doucement rire… L’avantage de cette matière est qu’elle est très  »imagé » c’est à dire que ce vous allez voir en cours sera très souvent vu de façon pratique en TP. Ainsi, l’assimilation des cours se fait assez rapidement au final. Également, pour réussir dans cette matière, il est nécessaire d’être quelqu’un de curieux et qui n’a pas peur de prendre des initiatives. Très souvent, ce sera à vous de faire des choix suivant les contraintes c’est pour cela qu’il est très important de travailler les TD en profondeur pour acquérir cette culture technologique. Cet aspect là se retrouve notamment dans l’épreuve de dessin industriel (oui il y a bien du dessin en classe préparatoire 😉 ) où vous devrez faire attention aux choix des pièces que vous choisirez et à la montabilité ( c’est à dire si c’est possible d’assembler le système) de l’ensemble du système…

Physique :

Cette matière demande un effort d’apprentissage. Le cours doit être su par cœur pour espérer prospérer en test. Également, un travail assidu des exercices est très important. En effet, il y a de nombreux exercices types qui doivent être maitrisés avant de pouvoir s’attaquer à des exercices beaucoup plus « élaborés » (vous comprendrez ce terme quand vous serez face à votre copie en test). Enfin, un temps de travail suffisant, une bonne apprentissage des différentes méthodes de raisonnement et de rédaction et de bonnes bases en mathématiques, vous permettront d’exceller dans cette matière.

Mathématiques :

Cette filière aborde les mathématiques dans son ensemble avec à la différence des autres filières quelques chapitres en plus de géométrie en contrepartie de quelques chapitres en moins d’algèbre et d’analyse. Une très bonne compréhension des concepts est nécessaire pour pouvoir faire face à tous types d’exercices. Pour vous améliorer, une concentration de tous les instants en cours et une participation active (n’hésitez pas à poser des questions !!) est fortement recommandé.

Choix en deuxième année

Si vous avez aimé l’aspect pratique (dessin industriel, procédés de fabrication etc.), le meilleur choix pour vous reste la PT. Par contre, nombreux sont les étudiants à ne pas s’être adapter à la spécificité de cette filière et vont choisir de s’orienter vers une filière beaucoup plus généraliste en allant PSI.  Ce choix a pour objectif de maximiser vos chances de réussite au concours en se basant sur les matières constituant vos points forts.

Posez-vous les questions suivantes : est-ce que les TP de SI m‘ont intéressé ? Qu’est ce qui est meilleur : mon intuition mathématique ou mon sens pratique ? etc.