Le témoignage de Camille sur son expérience en MP au sein de la très sélective prépa ‘’Ginette’’ !

Le lycée Sainte Geneviève plus communément appelé Ginette est un lycée privé sous contrat situé à Versailles. Extrêmement reconnue pour son excellence dans toutes ses filières et son taux de réussite particulièrement élevé, Camille nous ouvre donc les portes de cet établissement ultra sélectif. Ancienne élève de MP, elle nous raconte son expérience. 

Fondée en 1854 par les Jésuites, le lycée Ginette propose les filières MP, PSI, PC, PT et BCPST. Le domaine de l’école initialement situé sur la montagne Sainte-Geneviève à Paris se trouve désormais à Versailles depuis 1913 et est laïc depuis 2000.  

Les frais de scolarité sont échelonnés selon le revenu des parents et le quotient familial. Ils sont donc répartis sur une fourchette allant de 5000€ à 19 000€ et comprennent l’internat obligatoire et la cantine matin, midi et soir. Les 900 élèves de la prépa vivent donc toute la semaine au sein du domaine de l’établissement, suivant un programme lourd et rythmé. 

 

 

Pourquoi avoir choisi Ginette en MP ?  

 

Je ne savais pas trop quoi faire après le lycée et comme j’aimais les sciences notamment les maths, j’ai trouvé le cursus préparatoire suffisamment généraliste pour me donner le temps de réfléchir. J’ai donc décidé de postuler pour des prépas MP et PC et étant bien classée au lycée j’ai postulé à de bonnes prépas. Mon frère a fait Ginette avant moi, c’est surtout cela qui m’a poussé à postuler. C’est une prépa d’excellence. Son classement, son enseignement et les retours d’expérience des anciens élèves sont très positifs. 

 

 

Comment as-tu vécu la prépa ?  

 

Je dis toujours que mes deux ans de prépa ont été les deux meilleures années de ma vie comme les deux pires. Passer de première de classe à minorant de classe n’est pas évident. Le travail est extrêmement intense et venant d’un petit lycée public de province on  remarque très rapidement l’écart de connaissances avec les plus grands lycées, en particulier parisiens. J’ai été très touchée et affectée physiquement et surtout psychologiquement mais j’en suis ressortie tellement grandie. Je n’ai pas aimé mon collège-lycée plus que cela alors que ma prépa, malgré tout le travail, les échecs etc, j’ai adoré. Ginette a cette faculté incroyable à t’aider et à ne pas te faire sentir seul ou stupide comme pourraient le faire certaines prépas plus cassantes. Cela a été extrêmement dur, mais j’ai adoré. Ces deux années ont été un tournant pour moi. 

 

 

Ginette est connue pour son intégration particulière, comment s’est déroulé la tienne ? 

 

 

L’intégration à Ginette est un monde à part parce que c’est là que l’on découvre tout le patois, toutes les traditions propres à Ginette. Il est difficile pour les personnes extérieures de les comprendre. Je ne rentrerais pas trop dans les détails pour que l’effet de surprise ait toujours lieu pour les prochains qui auront la chance d’intégrer Ginette. À peine un pied dans cet établissement et tu te sens déjà inclus. Tu arrives, tu dis ta filière et ceux responsables de l’intégration t’accueillent avec plein de surprises. Ginette a beaucoup de traditions et c’est leur rôle de les transmettre. Le but de l’intégration est de forger un esprit collectif et de réellement créer une ambiance de classe, souder les uns les autres sans avoir  d’a priori sur son niveau scolaire ou son milieu. L’intégration de Ginette est assez déroutante et ce n’est pas vraiment ce à quoi tu t’attends au départ mais c’est incroyable. Tu te laisses guider par  les spés (les étudiants en deuxième année) et tu t’intègres très vite au sein de ta classe. J’ai personnellement adoré ce moment, à quelques détails près mais je ne pourrais pas en parler au risque de dévoiler des secrets 🙂 . Le ton est donné dès le début et tu comprends que tu n’es pas dans n’importe quel établissement, encore plus quand en spé tu as la chance de faire partie de ceux responsables de l’intégration. Il est important de comprendre que l’intégration est bienveillante et totalement transparente vis-à-vis du corps enseignant.

 

 

L’ambiance semble donc particulière mais très inclusive n’est-ce-pas ?  

 

L’ambiance est très particulière à Ginette. En effet, nous sommes à 99,99% tous en internat ensemble au minimum 6 jours sur 7, 24/24. Cela permet de créer très vite des affinités. Il n’y a pas vraiment d’esprit de compétition, bien au contraire, tout le monde est là  pour s’entraider. Au travers des traditions, l’ambiance est vraiment incroyable ce qui est un plus pour garder le moral et se motiver au travail.

 

 

Comment s’organise l’internat obligatoire, ce n’est pas trop déroutant ?  

 

Être en internat ne convient pas à tout le monde et il faut bien prendre cela en considération en venant à Ginette. En effet, pendant deux ans tu ne vivras jamais seul (il y a bien sûr des moments et endroits où on peut se retrouver tranquille). En première année de manière systématique et pour certains en deuxième année, tu vis dans une chambre avec un autre étudiant. Pour moi c’est un grand avantage de Ginette. Tout le monde est logé à la même enseigne, dès que tu as besoin de quelque chose tu as toujours quelqu’un pour toi, et on est tous dans le même panier, personne n’est favorisé ou défavorisé. 

 

Peux tu nous décrire une journée type ?  

 

Les cours commencent à 8h15, avant libre à toi de te lever plus ou moins tôt, et finissent au plus tard à 20h. On a 1h30 pour déjeuner le midi et le soir le dîner est servi à 20h et on a 50mins pour manger. Après le diner, on se remet à travailler jusqu’à 23h jusqu’à l’extinction des feux pour les sups (les étudiants en première année). En spé, on garde très souvent ce rythme bien qu’il n’y ait plus cette limite imposée par l’établissement.

 

 

Y a-t’il des rivalités entre les filières ?  

 

Chacun est fier de sa filière et n’a pas peur de le montrer mais cela est toujours bon enfant. Pendant l’intégration ou parfois à certains événements on se charrie mais cela reste sans grande ampleur. Ce n’est pas une rivalité nocive. Chaque filière a ses habitudes,  ses chants, son identité, etc. 

 

 

La prépa a-t’elle été stressante pour toi ?  

 

Bien sûr que j’ai stressé pendant ces deux années ! Qui ne l’est pas en prépa ? Le rythme est soutenu, entre les DS chaque semaine, les khôlles deux à trois fois par semaine, et les concours blancs deux semaines par an. Mais, c’est un stress stimulant et c’est le cas dans n’importe qu’elle prépa, nous travaillons tous pour les mêmes concours et les mêmes objectifs. Le rythme est maintenu pour ne pas perdre le cap et rester motivé en continu. 

 

 

Comment se sont déroulés tes concours ?

 

Je trouve que Ginette nous prépare très bien aux concours. Tout est bien organisé et millimétré pour qu’à l’heure des concours nous soyons prêts, même à un Covid près. En effet, malgré les difficultés, Ginette a très bien géré la suite des événements. Nous allions généralement au concours tous ensemble. Les élèves de Ginette sont très « corporate » et soudés lors des concours, cela peut paraître parfois surprenant pour les autres prépas, mais nous sommes dans notre monde et c’est comme cela qu’on se soutient et qu’on se motive. 

 

 

As-tu pu prendre le temps de pratiquer du sport ou de faire des activités, dans cet emploi du temps si chargé ?  

 

Oui ! C’est un avantage avec Ginette ! On fait partie des tournois universitaires et donc le jeudi après-midi est libre. Cela permet à ceux dans des équipes de s’entrainer ou de faire des matchs, et d’autres à pratiquer d’autres sports types sport de combat ou danse, ou de se reposer. Et puis, on a deux heures de sport obligatoires dans notre emploi du temps. On est une des rares prépa à avoir du sport obligatoire et je trouve que c’est un luxe.  Me connaissant, je n’aurais jamais pas pris le temps pour cela. Le sport permet de penser à  autre chose, libérer la pression et casser un peu avec le rythme de travail déjà très lourd. Cela donne un bon équilibre de vie.

 

 

Recommanderais-tu Ginette à des lycéens qui veulent faire une prépa ? Et si oui pour  quelles raisons ?  

 

Absolument. À part si l’idée de pas avoir ton studio à toi tout seul ou de ne pas être chez ses parents aux petits soins tous les soirs n’est pas envisageable, et encore ! Foncez. Ginette donne tellement, intellectuellement mais humainement également. Pendant deux ans tu es globalement dans une bulle. Oui, tu bosses beaucoup et tu te prends de belles claques (quoique pas pour tout le monde d’ailleurs !!) mais tu es dans un univers incroyable. Tu te fais des amis pour la vie, tu vis tellement de choses avec eux que tu tisses des liens incroyables. C’est une expérience unique qui vaut la peine d’être vécue. Une fois dedans, Ginette est en fait une très grande famille. 

 

 

Les résultats d’intégration pour l’année 2021 selon l’Etudiant  

BCPST 

Taux d’admission aux concours : 89,4% 

36/41 soit 87% d’intégration dans AgroParisTech, X, ENS, Véto,  

MP/MP* 

Taux d’admission aux concours : 88,7% 

38/115 soit 33,3% à l’X 

PC/PC* 

Taux d’admission aux concours : 89,4% 

 43/123 soit 35% à l’X 

PSI/PSI* 

Taux d’admission aux concours : 91,3% 

 4/46 soit 8,7% à l’X

PT/PT* 

Taux d’admission aux concours : 91,3% 

 4/35 soit 11,4% à l’X 

Vous pourriez aussi aimer